Intoxication

Atteinte d’un organisme par un produit toxique, c’est-à-dire une substance qui a un effet nocif sur l’organisme dans son ensemble ou sur un organe en particulier.

Les substances toxiques peuvent être élaborées par l’organisme lui-même, mais non éliminées : c’est par exemple le cas de l’urée qui s’accumule dans le sang.

Elles peuvent également provenir de l’extérieur : on parle alors d’intoxication exogène. C’est le cas des aliments, des médicaments, des produits chimiques, des, alcool, tabac, etc.), de certains gaz, de venin.

Les intoxications exogènes sont le souvent d’origine médicamenteuse (environ 80 % des intoxications nécessitant une hospitalisation en urgence).

Les médicaments les souvent rencontrés lors d’intoxications sont :

  • Les benzodiazépines
  • Les antalgiques (médicaments contre la douleur)
  • Les antidépresseurs
  • Les neuroleptiques
  • Le carbamate
  • Les barbituriques

Elles peuvent néanmoins avoir une autre cause :

  • Aliments (champignons notamment)

  • Produits domestiques :

  • Détergents
  • Eau de Javel
  • Solvants
  • Plantes d’appartements

  • Produits professionnels :

  • Engrais
  • Insecticides
  • Herbicides
  • Fongicides
  • Raticides

  • Toxicomanie

  • Tabac
  • Alcool

  • Opiacés
  • Morphine
  • Héroïne
  • Méthadone
  • Opium
  • Péthidine

 

 

En présence d’une intoxication, il est nécessaire d’appeler sans perdre de temps, le centre antipoison de sa région.

 

voir liste ci-après

 

 

Liste des centres anti-poison en France

ANGERS - Tél: 02.41.48.21.21

CHRU d'Angers
4 rue Larrey
49033 Angers Cedex 01

BORDEAUX - Tél: 05.56.96.40.80

Hôpital Pellegrin Tripode
Place Amélie Raba-Léon
33076 Bordeaux Cedex

GRENOBLE - Tél: 04.76.76.56.46

Hôpital Albert Michallon
BP 217
38043 Grenoble Cedex 9

 

LILLE - Tél: 03.20.44.44.44

CHR de Lille
5 avenue Oscar Lambret
59037 Lille Cedex

 

LYON - Tél: 04.72.11.69.11

Hôpital Edouard Herriot
5 place d'Arsonval
69437 Lyon Cedex 3

 

MARSEILLE - Tél : 04.91.75.25.25

Hôpital Salvator
249 boulevard Ste-Marguerite
13274 Marseille Cedex 9

 

NANCY - Tél: 03.83.32.36.36

Hôpital central
29 avenue de Lattre-de-Tassigny
54035 Nancy Cedex

 

PARIS - Tél: 04.40.05.48.48

Hôpital Fernand Widal
200 rue du Faubourg Saint-Denis
75475 Paris Cedex 10

 

 

REIMS - Tél: 03.26.86.26.86

Hôpital Maison-Blanche
45 rue Cognacq Jay
51092 Reims Cedex

 

RENNES - Tél: 02.99.59.22.22

Hôpital Pontchaillou
rue Henri Le Guilloux
35033 Rennes

 

ROUEN - Tél: 02.35.88.44.00

Hôpital Charles Nicolle
1 rue de Germont
76031 Rouen Cedex

 

STRASBOURG - Tél: 03.88.37.37.37

Hôpitaux universitaires de Strasbourg
1 place de l'Hôpital
67000 Strasbourg

 

TOULOUSE - Tél: 05.61.77.74.47

Hôpital Purpan
Place du Dr Baylac
31059 Toulouse Cedex

 

 

 

 

Avant les premiers conseils, ou éventuellement l’arrivée des secours, il est nécessaire de déceler les signes traduisant un risque vital pour l’individu intoxiqué. Ce peut être :

  • Une détresse respiratoire visible par le fait que la victime a du mal à respirer : l’amplitude de son thorax à chaque respiration est faible, trop rapide ou au contraire trop lente
  • Son pouls est trop rapide, irrégulier ou trop faible
  • Il présente une pâleur importante, il est agité
  • Effets des convulsions
  • La victime est inconsciente, elle ne répond pas aux questions qu’on lui pose
  • Il est insensible à toute stimulation (mobilisation d’un membre, pincement, etc.)

Il est important de noter si possible :

  • La nature et la quantité de produit absorbé
  • Le délai écoulé entre les différentes prises de produit
  • Le temps passé dans une atmosphère ayant provoqué l’intoxication (monoxyde carbone, etc.)

Il ne faut pas :

  • Bouger la victime
  • La faire boire
  • La faire vomir

Il faut attendre les secours, sauf avis contraire du médecin régulateur du SAMU. Le transfert s’effectue, si nécessaire, dans un centre de réanimation où sera mise en place une aide respiratoire et une perfusion intraveineuse.

 

Pour certaines substances toxiques, il existe un antidote.

En voici quelques-uns  à titre d’exemple :

Arsenic : dimercaprol, Pénicillamine

Baryum : sulfate de sodium ou magnésium

Benzodiazépine : flumazénil

Cyanure : vitamine B 12

Morphine et opiacés : naloxone

Paracétamol : acétylcystéine

Plomb : calcium édétate de sodium et dimercaprol

Forum : discussions concernant "Intoxication"

  • ... J'ai été opérée une première fois (juin 2009) à la lèvre gauche, la petite lèvre avait un peu enflé sous l'effet de la pression. Mon chirurgien de ...
  • Angiome veineux de la lèvre ... après ma naissance, une tâche viollette est apparue sur ma lèvre inférieure gauche. Elle s'est développée pour recouvrir la moitié de ...
  • ... SOS ! Excroissance sur une grande lèvre ... me suis découvert une excroissance sur le bord d'une petite lèvre, tout-à-fait à l'avant de la lèvre, à l'endroit où elle devient ...
  • ... Bonjour, J'ai une douleur au niveau de la lèvre gauche à l'entrée du vagin. Cependant, je dois préciser que j'ai ... du côté droit. Pourtant, je n'ai pas l'impression que ma lèvre gauche soit enflée que ma lèvre droite. Est-ce que lors d'une ...
  • ... ieurs années j’ai observe sur la cote droite a la lèvre inférieure un très petite point noir ; a partir de 2003- 2004 il a ... 3 mm ; l’anne passe j’ai vu que les autres veine de me lèvre supérieure et inférieure ont commence a devenir petite a petite ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Intoxication"